Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Utopie&Réalite

Utopie&Réalite

À la rencontre des Utopistes créant la Réalite d'aujourd hui!


Comment internet a changer notre degré d'attention aux choses?

Publié par Georgette Ménard sur 6 Janvier 2014, 14:49pm

Catégories : #Psychologie

Comment internet a changer notre degré d'attention aux choses?

"Une étude de Business Insider révèle que 88% des téléspectateurs américains utiliseraient leur smartphone tout en regardant la télévision. Les technologies de plus en plus intrusives nous ont-elles transformés en des êtres multitâches incapables de faire une seule chose à la fois ? Quelles peuvent être les conséquences d’une telle évolution ?

Dans la lignée de l'ouvrage "Internet rend-il bête ?" de Nicholas Carr, de nombreux chercheurs soulignent l’influence qu’aurait Internet sur notre façon de penser ou de nous concentrer.
Le multi écran est en effet une pratique croissante qui vient s’ajouter à celle déjà bien répandue qu’est le multitâche, et qui consiste à faire des allers-retours entre sa boîte mail et son navigateur web, ou à chatter tout en consultant des informations sur Internet. Au XVIIe siècle, Pascal disait « que tout le malheur des hommes vient d’une seule chose, qui est de ne savoir pas demeurer en repos dans une chambre. » Or aujourd’hui avec la banalisation de ces nouveaux médias, les individus sont perpétuellement affairés et distraits. De nouvelles habitudes comportementales émergent et créent une forme de besoin d’être continuellement stimulé.
le degré d’attention des individus en pâtit. L’activité multitâche alourdit en effet notre charge cognitive et impacte négativement sur notre capacité à nous concentrer sur une seule tâche à la fois", à moins que cela forme un tout qui correspondrait à la tâche de l'internaute?

mais cette hyperactivité interfère t-elle avec nos capacités de concentration ainsi que nos processus d’action et de prise de décision notamment de priorisation des tâches.? Nous place-t-elle dans une situation que le neuroscientifique Jean-Philippe Lachaux définit comme une juxtaposition de contextes dans un même espace? Cela affaiblit-il la qualité de notre expérience sensorielle dans l’instant présent?

"Quels sont les processus cognitifs en œuvre dans ce phénomène ?

Il a été montré que la perpétuelle distraction induite par l’utilisation des smartphones dans notre quotidien affecte par voie de conséquence les processus de mémorisation qui va se traduire par un déficit de mémorisation des informations. Les capacités cognitives qui interviennent pour mener des réflexions poussées, analyser des informations et les transférer de notre mémoire à court terme vers notre mémoire à long terme s’en trouvent ainsi malmenées....

Néanmoins, cela renforce dans le même temps ce que l’on appelle la mémoire transactive, laquelle consiste à minimiser la mémorisation d’une information si l’on sait qu’elle est disponible continuellement et que l’on peut ainsi en disposer lorsqu’on le souhaite. L’expérience menée par ces chercheurs a ainsi montré que les sujets d’étude se sont révélés plus enclins à se souvenir comment et où retrouver une information.

Terminons sur une note positive. Il peut effet paraître difficile voire dommageable pour beaucoup d’entre nous de se séparer de ce rectangle de verre qui partage désormais l’intimité de nos poches. En modifiant notre manière d’appréhender l’environnement, le smartphone peut-il a contrario engendrer aussi des effets positifs sur nos cerveaux dans certains domaines ? Quelles facultés cognitives ou réflexes peuvent se voir renforcés et améliorés par l’utilisation régulière du smartphone et du web ?

Il manque malheureusement encore cruellement d’études dans ce domaine, et particulièrement sur les capacités cognitives nouvelles que l’on développe en utilisant ces technologies. Néanmoins comme il a été dit plus haut, l’utilisation des smartphones mobilise ce qu’on appelle la mémoire transactive ou procédurale qui réside dans les habiletés techniques et les savoirs faire, ce qui a inévitablement pour corrélat de les renforcer.

Par ailleurs dans son ouvrage Petite Poucette, le philosophe Michel Serres soutient la thèse selon laquelle les individus désormais dispensés d’avoir à apprendre et retenir quantités de savoirs - puisqu’ils sont disponibles et accessibles en permanence sur la toile – leur permettrait ainsi de laisser plus de place à leur faculté d’inventivité et de créativité. Bien qu’aucune étude scientifique ne vienne pour le moment étayer ces affirmations, il est néanmoins notable de constater que les individus se familiarisent et s’approprient très aisément ces technologies et les modes de navigation qui y sont inhérents. A l’école, les terminaux mobiles sont de plus en plus utilisés pour rendre l’apprentissage plus ludique et l’on constate que les enfants on toutes les facilités du monde à les utiliser, et ce de manière intuitive.


Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/cerveaux-20-comment-internet-et-smartphones-ont-profondement-change-notre-degre-attention-aux-choses-jeremy-bodon-737071.html#zyAHTGBvfDOB6Q4M.99


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents